gomme

gomme [ gɔm ] n. f.
gome XIIe; bas lat. gumma, class. gummi, gr. kommi, d'o. orientale
1Substance mucilagineuse transparente qui suinte de l'écorce de certains arbres ( gommier). « Le cerisier qui est blessé élabore une gomme blanche dont il recouvre sa blessure » (Ramuz). Gomme adragante. Gomme arabique. Gomme de l'hévéa. latex. Gomme de sapin ou baume du Canada. Gomme-laque ou résine. N. f. GOMME-RÉSINE :mélange naturel de gomme et de résine. Gommes-résines aromatiques. assa-fœtida, calamite, encens, ladanum, myrrhe, opopanax. N. f. (1654) GOMME-GUTTE [ gɔmgyt ] : sorte de gomme-résine, de couleur jaune, utilisée en peinture et en médecine. Pastilles, boules de gomme : bonbons faits à partir de gomme-gutte. — Fam. Mystère et boule de gomme. Gomme à mâcher : chewing-gum.
2Colle sèche, qui n'adhère que lorsqu'elle est mouillée. Gomme d'un timbre.
3(1793) Plus cour. Bloc de caoutchouc, de plastique servant à effacer. Gomme à crayon. Gomme à encre. Il « fut effacé comme un trait de crayon d'un coup de gomme » (Mac Orlan).
4(1742) Bot. Maladie de certains arbres qui se traduit par des ulcérations d'où suintent des liquides visqueux (on dit plutôt GOMMOSE [ gɔmoz ] ).
(1845) Pathol. Nodosité inflammatoire infectieuse de la peau ou d'un autre tissu, évoluant vers le ramollissement et l'ulcération. Gomme syphilitique, tuberculeuse.
5(1921; de gomme « chiqué » gommeux II) Fam. Un individu, un chanteur à la gomme, incapable, sans valeur. Des idées à la gomme (cf. À la noix).
6(1925) Fam. Mettre la gomme, toute la gomme : activer l'allure (d'un véhicule, d'un moteur). ⇒ gaz.

Gomme ancienne désignation du caoutchouc brut.

gomme
n. f.
d1./d Substance visqueuse qui s'écoule de certains arbres naturellement ou après incision, utilisée dans l'industrie et en pharmacie. Les gommes diffèrent des résines et des latex par leur solubilité dans l'eau.
|| Gomme arabique, provenant de divers acacias d'Arabie et du Sahel.
|| Gomme adragante, tirée de certains astragales.
|| Gomme à mâcher: friandise connue sous le nom de chewing-gum.
|| (Québec) Gomme à mâcher. Gomme balloune, avec laquelle on peut faire des bulles.
d2./d Petit bloc de caoutchouc ou de matière synthétique servant à effacer. Gomme à encre. Syn. (Québec) efface.
d3./d MED Nodosité siégeant dans l'hypoderme, aux causes diverses (syphilis, tuberculose) et dont l'ouverture donne lieu à un ulcère profond.
d4./d Loc. adj. Fam. à la gomme: sans intérêt, sans valeur (personne ou chose). Une invention à la gomme.
d5./d Loc. Fam. Mettre la gomme, toute la gomme: augmenter au maximum la vitesse d'un véhicule, la puissance d'un moteur.

⇒GOMME, subst. fém.
I. A. — Substance mucilagineuse et transparente, provenant de l'exsudation naturelle ou provoquée de certains végétaux. Gomme de cerisier, de pêcher, d'abricotier, d'acajou; gomme adragante, arabique. Le dattier fleurit et le citronnier aussi; la gomme croît sur les arbres, l'encens sur les branches (QUINET, Ahasvérus, 1833, 1re journée, p. 117). L'oiseau-mouche consolide avec la gomme des arbres sa petite maison (MICHELET, Oiseau, 1856, p. 214).
INDUSTR. PEINT. Un certain nombre de compositions brevetées [contre la corrosion des navires] sont constituées par des vernis obtenus en faisant dissoudre (...) des gommes et des résines dans des dissolvants volatils (CRONEAU, Constr. nav. guerre, t. 2, 1892, p. 497). La plupart des gommes à vernis sont d'origine fossile (COFFIGNIER, Vernis, 1921, p. 373).
En partic.
1. Boule, pastille de gomme. Confiserie composée de gomme arabique et de sucre que l'on suce par agrément ou pour soulager les petites irritations de la gorge. Il (...) se plaignit de son larynx, avalait de temps à autre une boule de gomme (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 45) :
1. Bonne-Maman avait des joues roses, des cheveux blancs, des boucles d'oreilles en diamant; elle suçait des pastilles de gomme, dures et rondes comme des boutons de bottine, dont les couleurs transparentes me charmaient...
BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 13.
Expr. fam., au fig. Mystère et boule de gomme. [Pour désigner une affaire enveloppée d'obscurité ou pour inviter à garder le secret] Ce n'est pas croyable : il faut qu'il ait faim pour que l'appétit vous vienne! Est-ce sublime? Est-ce grotesque? Gillou. — Mystère et boule de gomme (MONTHERL., Demain, 1949, I, 2, p. 711).
2. Gomme à mâcher. Confiserie fabriquée à partir de gomme insoluble et parfumée que l'on mâche sans l'avaler. Synon. usuel chewing-gum. Elle faisait claquer sa gomme à mâcher. Elle était nerveuse, irritable (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 197).
B. — MÉD. ,,Lésion inflammatoire subaiguë de l'hypoderme, circonscrite, évoluant vers le ramollissement et vers l'ulcération (...) due essentiellement à la tuberculose, à la syphilis, aux mycoses et aux infections à cocci`` (Méd. Flamm. 1975). L'ancien soldat de la reine (...) a laissé une jambe chez les sauvages Afghans, dit-il, (on l'a coupée dans quelque hôpital à la suite d'une gomme syphilitique du genou) (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1446).
C. — P. ext.
1. Morceau de caoutchouc servant à effacer le crayon, l'encre. Gomme de bureau; crayon avec gomme; coup de gomme. Les gommes « à encre » sont laminées dans des feuilles épaisses [de caoutchouc] que l'on découpe en rectangles (H. DE GRAFFIGNY, Industr. caoutch., 1928, p. 135).
2. Colle sèche, agissant au contact d'un liquide. Campée sur le bras du siège, elle balançait une jambe, et léchait la gomme de l'enveloppe (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 110).
II. — Loc. fig. pop.
A. — Loc. adj. péj. À la gomme. Qui est sans consistance, sans valeur. Synon. pop. à la noix. Un type à la gomme, des idées à la gomme. Y avait un tatoueur parmi, qui en plus, tondait les chiens... tous les condés à la gomme... (...) ils étaient pouilleux comme une gare, crasspets, déglingués (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 358). On se croit libre alors qu'on imite On fait l'homme On veut dans cette énorme et plate singerie Lire on ne sait trop quelle aventure à la gomme (ARAGON, Rom. inach., 1956, p. 16).
B. — Loc. verb. pop. Mettre (toute) la gomme. Accélérer l'allure; se dépenser dans une activité; donner de l'importance à. Synon. pop. mettre le paquet. Le vent dur battait le visage de Valérie [dans l'auto] (...). Le garçon mettait, comme on disait, « toute la gomme » (VIALAR, Tournez, 1956, p. 78).
III. — Arg., vx. Monde des gommeux (v. gommeux II). La haute et la basse gomme. Anna est très-connue dans toute la haute et demi-gomme (Vassy, 1875 ds LARCHEY, Dict. hist. arg., 1878, p. 196). Christian menait la vie oisive et si remplie de la jeune Gomme (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 85).
REM. 1. Gomme-gutte, subst. fém. Résine jaune produite par divers arbrisseaux et utilisée comme purgatif ou comme substance colorante. Des tonneaux ventrus, pleins jusqu'aux bords des substances sans nombre employées dans la droguerie : gommes-guttes, couperoses, bois de Brésil (THEURIET, Mais. deux barbeaux, 1879, p. 5). 2. Gomme(-)laque, (Gomme laque, Gomme-laque)subst. fém. Résine sécrétée par des insectes parasites vivant sur certains arbres, soluble dans l'alcool et utilisée notamment comme vernis. Les enroulements quels qu'ils soient sont soigneusement enduits de vernis à la gomme laque ou d'un enduit spécial à base de caoutchouc (SOULIER, Gdes appl. électr., 1916, p. 68). 3. Gomme-résine, subst. fém. Mélange naturel de gomme et de résine, obtenu par exsudation naturelle ou provoquée de certains végétaux, et utilisé en médecine comme expectorant ou antispasmodique. La myrrhe et l'encens sont des gommes-résines (Ac. 1878-1932). Ils [les sucs laiteux] constituent la plupart des gommes-résines (DESCHAMPS D'AVALLON, Compendium pharm. prat., 1868, p. 145). 4. Gommo-résineux, euse, adj. Qui est composé de gomme et de résine. Il s'agit d'en profiter pour rouir le lin, c'est-à-dire faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse et de la tige ligneuse, agglutinées par une substance gommo-résineuse à dissoudre (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 250).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Ca 1165 gome (B. DE STE-MAURE, Troie, 14899 ds T.-L.); 1836 pastille de gomme « bonbon adoucissant » (BALZAC, Lys, p. 68); 1866 « morceau de caoutchouc qui sert à effacer » (LITTRÉ); 1925 mettre la gomme « accélérer » (ibid.); 1921 à la gomme « sans valeur, peu sérieux » (ds ESN.). II. 1875 « monde des gommeux » (ibid.). I empr. au b. lat. gummi « gomme ». II dér. régr. de gommeux (v. étymol. sens 2). Fréq. abs. littér. : 243. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 393, b) 373; XXe s. a) 303, b) 314. Bbg. ARV. 1963, pp. 240-242. - BEHRENS (D.). Etymologisches. In : [Mél. Mussafia (A.)]. Halle, 1905, pp. 77-89. - CHAUTARD (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 646. - QUEM. DDL t. 3.

gomme [gɔm] n. f.
ÉTYM. Fin XVIe; gome, v. 1165; du bas lat. gumma, class. gummi, du grec kommi, lui-même d'origine orientale.
———
I
A
1 Substance mucilagineuse transparente qui exsude et coule de l'écorce de certains arbres ( Gommifère). || Les gommes, solubles dans l'eau, s'épaississent à l'air. || Gomme de cerisier (cit. 2); d'abricotier. Bran (vx). || Gomme suintant aux branches (cit. 4) des arbres. || Gomme d'acajou ( Anacardier). || Gomme adragante ( Astragale).
Loc. (V. 1560). Gomme arabique (var. gomme d'Arabie, du Sénégal), provenant d'un acacia. || Colle à la gomme arabique.Gomme de l'hévéa ou latex, dont on fait le caoutchouc (→ aussi Gutta-percha). || Gomme balata.(Au Canada). || Gomme d'épinette. || Gomme de sapin. Baume (du Canada).Peinture à base de gomme (→ Gouache).
|| Gomme-résine n. f. (1694). Mélange naturel de gomme et de résine, provenant d'ombellifères, de légumineuses et de térébinthacées, peu solubles dans l'eau, solubles dans l'alcool. Assa-fœtida, calamite, élémi, encens, galbanum, ladanum, myrrhe, oliban, opopanax.
|| Gomme-gutte n. f. (1654; lat. mod. gummi gutta, XVIIe, de gutta « goutte »). Gomme-résine de couleur jaune, produite par un arbre du Nord-Est de l'Asie (famille des Clusiacées) utilisée en peinture et en médecine. || Un tube de gomme-gutte. || Dessin rehaussé d'un trait de gomme-gutte (→ Border, cit. 6). || Un purgatif à base de gomme-gutte. || Des gommes-guttes.
1 Un paysage de la forme et de la grandeur d'une lettre de change où il y avait beaucoup de gomme-gutte fortifiée par du bistre (…)
Stendhal, Vie de Henry Brulard, 25.
tableau Noms de remèdes.
2 (Nom de substances analogues). || Gomme laque : résine qui entre dans la composition de vernis, des cires à cacheter, est utilisée en maroquinerie, en teinture. || Arbre à gomme laque. 2. Butée.
Composition de gomme arabique et de sucre, utilisée en confiserie. — ☑ Loc. (1835). Boule de gomme : petite confiserie sphérique, utilisée contre la toux.(1877). Vieilli. || Pastille de gomme.
Loc. fig. Mystère (cit. 13.1) et boule de gomme !
2 Sa toux est purement nerveuse, je l'ai calmée avec une pastille de gomme, et le sommeil l'a gagné.
Balzac, le Lys dans la vallée, Pl., t. VIII, p. 817.
3 (…) le patron est un homme ventru et taciturne, qui a toujours l'air de mâcher une boule de gomme (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, I, p. 8.
3 (XXe). || Gomme à mâcher : suc laiteux du sapotillier, additionné de sucre et parfumé, qu'on vend sous forme de tablettes ou de dragées. Par abrév. || Mâcher de la gomme. || Marchand de gomme (→ Enseigne, cit. 9).REM. On dit d'ordinaire chewing-gum.
3.1 (…) les uns mâchent de la gomme entre leurs dents d'or, les autres, épuisés, dorment adossés à la portière.
Paul Morand, New-York, p. 211.
4 Techn. Substance caoutchoutée qui forme le gommage d'un pneumatique. || Gomme de flanc, gomme de cô; gomme de jante. || Gomme intérieure d'un pneu sans chambre.
5 Colle sèche, qui n'adhère que lorsqu'elle est mouillée, humectée. || La gomme d'une enveloppe, d'un timbre.
B (1866). Cour. Bloc de caoutchouc servant à effacer. || Gomme à crayon, à encre. || Effacer d'un coup de gomme.
3.2 Je songeai à une gomme. Celle que j'avais dans la poche était une gomme pour le crayon. Il fallait une gomme à encre plus dure, un peu grenue.
Jean Genet, Pompes funèbres, p. 31.
3.3 Cette papeterie japonaise néglige ces à-côtés de l'enregistrement qui forment le luxe fantasmatique des papeteries américaines : le trait excluant ici la rature ou la reprise (…) aucune invention de la gomme ou de ses substituts (la gomme, objet emblématique du signifié que l'on voudrait bien effacer ou dont, tout au moins, on voudrait bien alléger, amincir la plénitude; mais en face de chez nous, du côté de l'Orient, pourquoi des gommes, puisque le miroir est vide ?).
R. Barthes, l'Empire des signes, p. 116.
Fig. Effacer qqch. d'un coup de gomme. Gommer.
4 Le légionnaire Fernando Lucas fut effacé comme un trait de crayon d'un coup de gomme.
P. Mac Orlan, la Bandera, XIX.
C
1 (1742). Bot. Maladie de certains arbres qui se traduit par des ulcérations d'où suintent des liquides visqueux. || La gomme du pêcher, de l'abricotier. (On dit aussi gommose [gɔmoz] n. f.).
2 (1845). Pathol. Nodosité inflammatoire infectieuse de la peau ou d'un autre tissu, évoluant vers le ramollissement et l'ulcération. || Gomme syphilitique. || Gomme tuberculeuse.
D Loc. (1925). Fam. Mettre la gomme, toute la gomme : activer l'allure (d'un véhicule, d'un moteur) [→ Mettre les gaz, à pleins gaz]; par ext. (v. 1960) faire porter tout son effort sur, mettre l'accent sur. || Pour réussir son épreuve, il a mis toute la gomme.
———
II (1875; → Gommeux, II.). Vx et fam. Ensemble des gommeux. || La haute gomme. Gratin.
Loc. adv. ou adj. Mod. À la gomme (1921; de gomme « chiqué ». → Gommeux). Fam. || Un individu, un type à la gomme, incapable, sans valeur. || Des idées à la gomme.Le faire à la gomme : essayer d'impressionner.
5 Depuis belle lurette, Simon avait son opinion faite sur son père : un brave type, d'accord; mais vraiment cul avec son idéalisme à la gomme, ses bons sentiments et ses scrupules à propos d'un pet de lapin (…)
Roger Ikor, les Fils d'Avrom, Les eaux mêlées, p. 409.
6 (…) dis-nous ce qu'il t'a donné, ton évadé d'armoiries à la gomme.
René Fallet, le Triporteur, p. 229.
DÉR. Gommer, gommeux, gommier.
COMP. Dégommer, engommer. — Gomme-gutte, gomme-résine (voir ci-dessus), gommifère.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gommé — gomme [ gɔm ] n. f. • gome XIIe; bas lat. gumma, class. gummi, gr. kommi, d o. orientale 1 ♦ Substance mucilagineuse transparente qui suinte de l écorce de certains arbres (⇒ gommier). « Le cerisier qui est blessé élabore une gomme blanche dont… …   Encyclopédie Universelle

  • Gomme — is a surname, and may refer to:* Alan Gomme Duncan * Alice Gomme * Arnold Wycombe Gomme * Bernard de Gommeee also*Gomme syrup …   Wikipedia

  • gommé — gommé, ée (go mé, mée) part. passé de gommer. Où l on a dissous de la gomme. Eau gommée.    Taffetas gommé, voy. taffetas. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    GOMMÉ. Ajoutez :    Absinthe gommée, liqueur d absinthe où l on a mêlé du sirop de gomme …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Gomme — ist der Familienname folgender Personen: Alice Gomme (1853–1938), britische Volkskundlerin Arnold Wycombe Gomme (1886–1959), britischer Klassischer Philologe und Althistoriker Laurence Gomme (1853–1916), britischer Volkskundler Diese Seite ist… …   Deutsch Wikipedia

  • gomme — Gomme, Gummi, vel gummis. La gomme d une sorte d arbre, laquelle a la vertu de refermer et reserrer une playe, Sarcocolla. Gommeux, plein de gomme, Gummosus. Ce qui distille de l arbre, puis s endurcit en gomme, Lachrymae arborum. Les gommes au… …   Thresor de la langue françoyse

  • gomme — GOMME. s. f. Suc visqueux & gluant qui sort de certains arbres. Gomme de cerisier, d abricotier l encens, la mirrhe est une espece de gomme …   Dictionnaire de l'Académie française

  • gommé — gommé, e adj. Adouci avec du sirop : Un blanc gommé …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Gomme ! — Gomme ! est un mensuel de BD pour tous publié par les éditions Glénat. n°1: 15/11/1981 Dernier n°: n°26 01/01/1984 Séries publiées: Norbert et Kari par Christian Godard Brunelle et Colin Yann le migrateur Percevan Portail de la bande… …   Wikipédia en Français

  • Gomme — (fr., spr. Gomm), eine elastische Geschwulst unter der auf Knochen aufliegenden Haut bei Syphilis, s. Tophus …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gomme — Nom rencontré dans l Allier. Voir Gome …   Noms de famille

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.